privatisons Auschwitz

23062009

Encore un hommage à Pierre Desproges sur le service public audiovisuel. Hommage hélas involontaire. Soucieux de ne pas sombrer dans la grossièreté insondable de TF1, les journalistes de France Télévisions mènent des enquêtes audacieuses qui osent s’attaquer aux questions essentielles … et qui ne sont pas sans rappeler la minute nécessaire de Monsieur Cyclopède, sauf que là, ce seraient plutôt les deux heures futiles.

Hier soir c’était le tour de Benoît Duquesne, qui, malgré un joli prénom, accumule les preuves de son insignifiance à chacune de ses sorties. Son fait d’armes le plus légendaire date du soir de l’élection de Chirac en 1995, quant notre benet passa sa soirée à l’arrière d’une moto, le micro tendu vers la CX de Jacques et Bernadette (si on m’avait dit que je les regretterais ces deux-là !). Bref, ce sémillant passeur de plats était à l’oeuvre hier pour présenter une série de reportages, pas tous inintéressants d’ailleurs.

Mais l’un d’eux était particulièrement … étonnant ? Non, car « ensemble, tout est devenu possible« , selon la devise libérale, dont la version littéraire héritée de Machiavel est « plus c’est gros plus ça passe » et la version cinématographique, héritée d’Audiard est « les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît« . Ce reportage nous expliquait que le site du camp de concentration de Auschwitz, qui est ouvert au public et entretenu afin de permettre la perpétuation de la mémoire, connaît des difficultés pécunières et peine à trouver des financements. Le reporter n’hésitait pas à s’affranchir d’un tabou en évoquant avec le responsable du lieu la possibilité de rendre la visite payante. Mais on se perdait ensuite en considérations fumeuses sur d’éventuels dons des pays membres de l’UE. Ces journalistes sont donc d’indécrottables timorés ! Allons donc, à notre époque, encore rechercher la solution étatique, l’assistanat, tout ça !!! Je ne pige pas que la Commission et l’OCDE n’aient pas encore préconisé une libéralisation du marché de la mémoire. Qu’on vende ce site au plus offrant ! Gageons que l’esprit d’entreprise saura innover, rendre ce secteur attractif et valoriser cette activité. Et ce malgré le manifeste désintérêt du commun des mortels consommateurs pour les questions historiques, pour les questions humaines, pour les questions euh … pour les questions en général. Faisons confiance au Marché ! Amen.




pauvre Cohn

7062009

Le problème posé par l’OPA des libéraux sur l’écologie dépasse largement les gesticulations erratiques d’un petit sophiste, ni rouge, ni vert, mais qui se présente comme le Père Noël. Vois par ailleurs, ami lecteur, pour une critique de fond.

Pourtant, le cas de DCB est représentatif de la marmelade intellectuelle qui est vendue au populo sous le nom d’écologie.

http://www.dailymotion.com/video/x9ltga







A l'ouest du nouveau |
monaco-2008.org |
محمد... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | WADE - Président -
| la vérité
| Mohamed Fouad Barrada